CELI ou REER? Comment prendre la bonne décision?

Vous avez entendu parler du REER, vous avez entendu parlé du CELI… Vos parents, votre meilleur ami et même votre collègue de travail vous a dit que c’était important d’en avoir un. D’accord, mais pourquoi exactement? Devriez-vous avoir seulement un CELI, seulement un REER ou les deux? Quel véhicule de placement convient le mieux à votre situation fiscale et à vos objectifs?

Objectifs et utilisation

REER

  • Épargner pour la retraite

  • Acheter votre première propriété à l’aide du régime d’accession à la propriété (RAP)

  • Financer un retour aux études à l’aide du régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP)

CELI

  • Épargner pour la retraite

  • Constituer un fonds d’urgence

  • Accumuler votre mise de fonds pour l’achat d’une propriété

  • Épargner pour des projets spéciaux (rénovations, voyages, etc.)

Admissibilité

REER

Il n’y a pas d’âge minimal. Vous pouvez cotiser jusqu’au 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire.

CELI

Vous devez avoir au moins 18 ans pour cotiser à votre CELI. Cependant, il n’y a pas d’âge maximal.

Cotisations

REER

Cotisations annuelle maximale : 18% de votre revenu gagné de l’année précédente. Jusqu’à concurrence de 26 230$ en 2018 et de 26 500$ en 2019.

CELI

Cotisations annuelles maximales :

  • 2009 à 2012 : 5 000 $
  • 2013 et 2014 : 5 500 $
  • 2015 : 10 000 $
  • 2016 à 2018 : 5 500 $
  • 2019 : 6 000 $

Des droits de cotisation s’accumulent lorsqu’on ne maximise pas nos cotisations annuelles.

Cotisations maximales cumulatives pour 2019 : 63 500 $.

Cotiser au plus tard, le 1er mars de l’année d’imposition suivante.

Cotiser à tout moment de l’année, selon les cotisations cumulatives inutilisées.

Les cotisations sont déductibles d’impôts.

Les cotisations ne sont pas déductibles d’impôts.

Cotisation annuelle excédentaire maximale de 2 000 $.

Aucune cotisation excédentaire permise.

Cotisations à un REER conjoint permises.

Aucun CELI conjoint.

Cotisations

REER

Cotisations annuelle maximale : 18% de votre revenu gagné de l’année précédente. Jusqu’à concurrence de 26 230$ en 2018 et de 26 500$ en 2019.

Des droits de cotisation s’accumulent lorsqu’on ne maximise pas nos cotisations annuelles.

Cotiser au plus tard, le 1er mars de l’année d’imposition suivante.

Déductibles d’impôts.

Cotisation annuelle excédentaire maximale de 2 000 $.

Cotisations à un REER conjoint permises.

CELI

Cotisations annuelles maximales :

  • 2009 à 2012 : 5 000 $
  • 2013 et 2014 : 5 500 $
  • 2015 : 10 000 $
  • 2016 à 2018 : 5 500 $
  • 2019 : 6 000 $

Cotisations maximales cumulatives pour 2019 : 63 500 $.

Cotiser à tout moment de l’année, selon les cotisations cumulatives inutilisées.

Ne sont pas déductibles d’impôt.

Aucune cotisation excédentaire permise.

Aucun CELI conjoint.

Rendement

REER

À l’abri de l’impôt, jusqu’au moment du retrait.

CELI

À l’abri de l’impôt, même lors du retrait.

Retraits

REER

Imposables

CELI

Non imposables.

Peuvent diminuer les prestations et les crédits gouvernementaux.

N’ont aucun impact sur les prestations et les crédits gouvernementaux.

Les montants retirés ne pourront pas être cotisés à nouveau.

Les montants retirés pourront être réinvestis l’année suivante.

Retraits

REER

Imposables

Peuvent diminuer les prestations et les crédits gouvernementaux.

Les montants retirés ne pourront pas être cotisés à nouveau.

CELI

Non imposables.

N’ont aucun impact sur les prestations et les crédits gouvernementaux.

Les montants retirés pourront être réinvestis l’année suivante.

Décès

REER

Imposable au décès, sauf si le REER est transféré au conjoint, à un enfant financièrement à charge ou à un enfant à charge dû à une déficience physique ou mentale.

CELI

Non imposable.

Peut être transféré au CELI du conjoint survivant sans affecter ses droits de cotisations.

Peut être transféré au CELI du bénéficiaire, s’il a des cotisations non utilisées.

Décès

REER

Imposable au décès, sauf si le REER est transféré au conjoint, à un enfant financièrement à charge ou à un enfant à charge dû à une déficience physique ou mentale.

CELI

Non imposable.

Peut être transféré au CELI du conjoint survivant sans affecter ses droits de cotisations.

Peut être transféré au CELI du bénéficiaire, s’il a des cotisations non utilisées.

Donc, vers où s’enligner?

Au-delà de choisir un véhicule de placement entre le CELI et le REER, n’oubliez pas qu’il est également très important de choisir avec attention les fonds de placements qui constitueront votre portefeuille. En effet, il est primordial que les placements choisis respectent votre tolérance au risque, votre propension au risque ainsi que votre horizon de placement.

Si vous avez des questions concernant les choix que vous devriez faire, il nous fera plaisir de vous aider. Nos consultations sont gratuites, profitez-en!

Bonjour! Nous espérons que cet article a su répondre à quelques-unes de vos questions. Puisque votre situation et vos objectifs sont uniques, nous vous invite à communiquer avec l’un des membres de notre équipe si vous avez besoin de conseils personnalisés. Au plaisir de jaser avec vous!